Skip to main content

Start-Ups

Start-ups et Joint-Venture

Le département COSYS crée une start-up par an. Il a jusqu’ici contribué à créer 120 emplois dans le secteur concurrentiel.

Le projet MIL avait abordé la question du stationnement automatisé et du valet de parking.
 A l’issue du projet, Clément Boussard et Aurélien Cord ont créé la société Stanley Robotics qui développe un service et un matériel nécessaire au valet de parking automatisé pour aider les gestionnaires d’aéroport à exploiter des espaces qui ne reçoivent pas de public, beaucoup moins onéreux qu’un parking. L’optimisation de l’espace occupé apporte aussi un gain.
La société a embauché plus de 60 personnes en moins de 3 ans L’aéroport CDG a testé le service en vraie grandeur dès la 2ème année.

Les aéroports de Lyon Saint-Exupéry et Londres Gatwick ont implanté le service.

En 2017, le projet NANOASPHALT de route intelligente par nano-capteurs brevetés, porté par B. Lebental au sein de l’équipe NACRE et soutenu par la SATT Paris-Saclay s’est concrétisé par la création de la start-up ALTAROAD, incubée chez AGORANOV et dotée d’une équipe de 9 experts.

La start-up suit une approche ”lean”, en co-création avec ses premiers clients, qui lui permet d’optimiser à la fois sa technologie, ses algorithmes et ses méthodes de mise en oeuvre pour créer un service optimal permettant, par exemple, de détecter l’empreinte et le poids d’un véhicule spécifique, de piloter une gestion du trafic dans la ville intelligente, d’identifier les zones de l’infrastructure à entretenir, ou de détecter rapidement les situations à risque (verglas, contresens, décalage de véhicule automatisé).

Les premiers retours d’expérience sur le chantier du Grand Paris Express suggèrent la possibilité de mieux remplir les camions et ainsi d’éviter un nombre important de rotations. 

Altaroad a été sélectionné par le European Innovation Council (EIC) - sur le premier appel à projet "Greendeal", qui accélère les startups en soutien au plan de relance de l'Europe.

La start-up a été créée en 2016 par Alexandre Nassiopoulos à l’issue d’une maturation au sein du département. La société valorise des outils et méthodes développés au sein des projets MÉMOIRE (Modèles d’optimisation enrichis par capteur) et PRECCISION (Méthode d’audit et pilotage énergétique des bâtiments), à savoir le logiciel ReTrofiT (REal Time state paRameter indentiFIcation Toolbox for building energy services) et le Brevet Buildscope (Dispositif d’audit global instrumenté de bâtiments).
La société offre des produits et services pour rendre les bâtiments plus confortables et plus économes en énergie grâce aux technologies numériques et à l’exploitation des données.

La société propose une visualisation en couleurs de l’environnement électromagnétique d’un composant, en vue de l’évaluation rapide de sa compatibilité électromagnétique. Elle développe et fabrique des outils de mesure et de visualisation réalistes en temps réel de champs électromagnétiques, rendant accessible le message scientifique autour du traitement et de l’analyse des ondes électromagnétiques.

Ces outils de visualisation instantanée convertissent en informations de couleur les ondes électromagnétiques dans une gamme chromatique variable selon leur intensité.
Bien que créée en 2011, c’est réellement en 2015 que débute la mise en visibilité et la mise en vente du produit phare, le gyroscanfield, et de sa version plate, la ”dalle”. Ces outils de CEM ont attiré l’intérêt industriel d’Orange et l’intérêt scientifique de l’ESPCI.

Destinées aux mondes de l’industrie, de la recherche et de l’éducation, les solutions Luxondes rendent accessibles le traitement et l’analyse des ondes électromagnétiques.

 

TACV LAB est une Startup techno-industrielle, spécialiste du moteur à induction linéaire, à induit en U (LIM-U) et dédié à l’innovation technologique des systèmes de transport terrestre guidés, autonomes et résilients. TACV dispose pour cela de l’utilisation exclusive d’un laboratoire de test unique (La Roue de Grenoble). Le réaménagement en cours de ce banc de test, permettra la mise au point des systèmes de traction/freinage sans contact avec la voie, et des interfaces sol/véhicule, à très forte puissance et jusqu’à des vitesses élevées. Nous bénéficions également d’une License d’exploitation et de développement du « Code de Calcul » pour le dimensionnement des moteurs linéaires asynchrones en U et de l’experience pour concevoir, tester et valider tout le système de traction/freinage du Moteur linéaire en U. TACV LAB travaille sur la mise en œuvre de deux projets innovants : le Projet U-CARS (Container Autonomous Rail Shuttle, boosted by Linear Induction Motor U shaped), objet de notre demande, est dédié au transport ferroviaire autonome de conteneurs, intermodal Rail/route, jusqu’au dernier kilomètre (cas des échanges port-plateforme intermodale), et le Projet U-TRACE (Tracked Air Cushion Equiement, boosted by Linear Induction Motor U shaped), un projet à plus long terme, dédié au transport interurbain de passager, sur coussin d’air, propulsé par un moteur linéaire asynchrone.

Afin de valoriser les travaux sur le développement de la plate-forme de Simulation de Véhicules, d’Infrastructures et de Capteurs (SiVIC), l’IFSTTAR a créé en 2009 la start-up CIVITEC (développement et valorisation de pro-SiVIC). SIVIC et le savoir-faire concernent la simulation numérique de capteurs et de l’environnement routier.

L’offre commerciale permet la validation virtuelle des systèmes de détection et, au-delà, des systèmes intelligents d’aide à la conduite potentiellement automatisée en couplant les systèmes de détection et la dynamique du véhicule.

La plate-forme de simulation ESI Pro-Sivic a été présentée au Consumer Electronic Show de Las Vegas en 2017.