Skip to main content

Photométrie

Plate-forme de photométrie et de colorimétrie dédiée à l'évaluation de la signalisation routière

La plate-forme de photométrie et de colorimétrie dédiée à l'évaluation de la  signalisation routière est constituée de quatre bancs : un banc destiné à la mesure des caractéristiques colorimétriques de surfaces, un banc de caractérisation des matériaux rétro réfléchissants, un banc de mesure des sources lumineuses telles que les feux de signalisation et les panneaux à messages variables, ainsi qu'un banc de mesure des propriétés de réflexion des surfaces permettant notamment de caractériser les matériaux de chaussée. Cet ensemble est complété par plusieurs appareils de mesure (luminance mètre, spectroradiomètre, vidéoluminancemètre et luxmètre).

Banc de mesure colorimétrique

Le banc de mesure colorimétrique permet de caractériser la couleur d’un échantillon, selon différents domaines de couleur définis par la CIE : (x, y,Y), (L*,a*,b*), (L*,u*,v*), etc.. L’échantillon est éclairé sous un angle de 45° par une source qui a les caractéristiques de l’illuminant D65 qui permet de reproduire la lumière de jour telle que définie par la CIE. Un spectroradiomètre placé à un angle d’observation de 0° par rapport à l’échantillon permet la mesure du spectre d’émission de l’échantillon éclairé par la source. La détermination de la couleur se déduit du spectre.

Bancs de mesure de sources lumineuses

Le banc de mesure des performances photométriques des sources est constitué de deux goniomètres respectifs motorisés à deux angles de rotation, l’un pour évaluer les feux de signalisation, plots lumineux, etc., et l’autre, pour évaluer les PMV (panneaux à message variable). Les performances évaluées sont, entre autres, la stabilité des sources, la distribution en valeur et en angularité de l’intensité lumineuse, l’uniformité de la luminance, la couleur ou l’effet fantôme.  L’échantillon est placé sur le goniomètre. La mesure se fait au niveau d’une cellule photoélectrique se déplaçant sur un rail vertical placé en face de l’échantillon à 6-7 mètres. Elle se fait également avec des appareils portatifs tels que luminancemètre ou spectroradiomètre

Banc de mesure des propriétés de réflexion de surfaces (BRDF)

Le gonioréflectomètre BRDF est un goniomètre motorisé à 3 axes qui mesure les propriétés de réflexion de surfaces, notamment les matériaux de génie civil. Il permet de mesurer les variations spatiales du coefficient de luminance q en fonction des directions d’éclairage et d’observation du matériau. L’échantillon est placé sur un plateau rotatif β solidaire d’un bras d’observation α (au bout duquel se situe une cellule photoélectrique de mesure). Un faisceau lumineux est envoyé d’une source halogène fixe vers l’échantillon, par un jeu de miroirs présents sur un bras d’éclairage γ. Un diaphragme d’ouverture variable diaph placé devant la source permet de maintenir la surface éclairée constante (zone de mesure circulaire de diamètre 9.8cm) quand l’angle d’éclairage est rasant. Il est ainsi possible de mesurer q sur une demi-sphère au-dessus de l’échantillon.

Banc de mesure de la rétroréflexion

Le banc de rétroréflexion comprend un goniomètre motorisé à 4 axes de rotation qui permet de caractériser les performances rétroréfléchissantes d’un produit. Il peut s’agir de produits de signalisation (revêtements microbilles et microprismatiques utilisés en signalisation verticale, délinéateurs, plots rétroréfléchissants, etc.), de protection (gilet jaune), etc.
L’échantillon est placé sur le goniomètre qui peut glisser le long de rails sur deux bancs en marbre et qui est éclairé par une source située, selon la position du goniomètre, entre 6.63m et 17.73 m de celui-ci. La mesure se fait par une cellule photoélectrique qui peut se déplacer le long d’un rail vertical au dessus de la source et ainsi, reproduire des directions d’observation proches de la direction d’éclairage.